Cinque Terre

Si les Cinque Terre ne sont pas un lieu regorgeant d’espaces culturels, elles n’en valent pas moins le détour pour la beauté époustouflante de leurs paysages.

cinqueterre-italy-map

A la fin du mois de Mai, j’ai eu la chance de partir dans les Cinque Terre en amoureux. Situé en Ligurie, le Parc National des Cinque Terre est une zone protégée depuis 1999. Elle regroupe les cinq villages de Monterosso, Vernazza, Corniglia, Manarola et Riomaggiore.

Nous sommes d’abord allés à Portofino, qui ne fait pas partie des Cinque Terre mais qui est un village en bord de mer dont la beauté est à couper le souffle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De plus, nous avons eu un temps superbe donc ça valait vraiment le coup. Une bonne heure de marche pour aller du village voisin à Portofino (où se garer est digne d’une scène de mission impossible). L’arrivée sur place est donc un vrai moment de bonheur, et la marche continue lorsque l’on s’aventure dans les hauteurs du village jusqu’à arriver tout en haut de la colline, avec la mer à perte de vue devant les yeux. Ensuite, nous sommes donc repartis en sens inverse pour retourner à la voiture, en faisant une petite escale par la plage.

Nous logions à La Spezia, où les petits restaurants sympathiques ne manquent pas.

Bref, on a donc ensuite visité les Cinque Terre où je vais m’attarder tout particulièrement sur le fameux village de Manarola.

36222911_10216211335786283_4655965280118243328_n

Malgré un temps un peu nuageux et quelques gouttes de pluie, il faisait une température très agréable et se promener dans ce village est vraiment magique. La vue sur les petites maisons à flanc de colline, pratiquement les pieds dans l’eau, et déambuler parmi les nombreuses petites maisons à l’intérieur même du village et tout à coup se retrouver nez-à-nez avec l’immensité de l’eau, c’est absolument magnifique.

Nous avons (évidemment) tester LE restaurant le plus connu de Manarola (la vue étant celle de la photo ci-dessus). On a vraiment très très bien mangé, et pour un prix tout à fait correct.

36293299_10216211340666405_6065763710637441024_n.jpg

Excellent vin également.

Après avoir visité les Cinque Terre, nous avons pris le temps de passer par Pise, dont je ne parlerai pas…

36272773_10216211334946262_7159734005967880192_n.jpg

Et enfin, le dernier jour, nous avons changé de région pour aller jusqu’en Emilie-Romagne, à Parme !

Encore une fois, pour parler de ce qui nous intéresse tous vraiment, la nourriture italienne,

36318563_10216211396627804_8680997854409392128_n

nous avons mangé dans un restaurant typique où nous avons été très bien reçus et surtout où nous avons mangé des produits absolument délicieux.

La ville en elle-même est pleine de charme, nous avons ENFIN pu visiter un musée (la Galleria Nazionale di Parma) où, fait étrange, les restaurations était à base de scotch blanc (donc merci le scotch sur tous les triptyques du Moyen-Age… un petit peu étrange tout de même. J’ai donc posé la question, et la dame m’a gentiment répondu que c’était la méthode adoptée lorsque la peinture était trop fragile pour être restaurée autrement. J’imagine qu’il y a également une question de budget…

36246645_10216211335066265_2576078915504177152_n

36329141_10216211335146267_5445007478846652416_n

Le plus dur finalement, c’est de rentrer à la maison.

Mais c’est une destination que je conseille vraiment vraiment vraiment !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Cinque Terre »

  1. Eh bien, voici qui donne envie de partir tout de suite en vacances !

    Les « petits scotch blancs » sont en fait du papier très fin (japonais, je crois) qu’utilisent tous les restaurateurs en Europe. On les colle sur la surface du tableau là où l’on observe des décollements de la couche picturale. Ils la protègent le temps d’envisager la restauration. Cela permet d’éviter que des morceaux ne tombent et ne puissent être réintégrés… Malheureusement, ça dure parfois des années avant qu’on fasse effectivement la restauration. Vous en croiserez dans les musées en France aussi et (beaucoup) dans les églises.

    Les Italiens sont une référence en matière de restauration : ils ont été à la pointe dans les années 60/70 et beaucoup des techniques que nous utilisons ont été mises au point chez eux. Il y a eu, en 1966, à Florence, de terribles inondations et l’Italie a du faire face à un sauvetage d’ampleur des collections de la ville, d’où leur excellence dans ce domaine.

    J'aime

  2. Je lis ton blog depuis un moment et, j’ai l’impression que tu fais fausse route. Ton blog ressemble plus à un journal intime qu’à une compilation d’articles.
    Je pense que ce serait mieux venu si tu donnais de bonnes adresses au lieu de nous ractonter si c’était bon ou mauvais, ou de vraiment expliquer et décrire ce qui était bon et pourquoi ça l’était.
    Il me semble que tu as les clés en mains et les capacités de faire quelque chose d’intéressant et de constructif mais que pour l’instant tu restes à la surface des choses.

    J'aime

    1. Bonjour,
      En effet je n’ai donné aucune adresse dans cet article. Cependant, mon objectif est surtout de me focaliser sur les arts et la culture, et je publie très peu d’articles de voyages. C’est pour cela que je n’ai pas pensé à donner de bonnes adresses, car je ne fais que partager une bonne expérience. Cependant, je t’invite à lire les autres articles ou tu verras qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises adresses mais de réels articles concernant la vie culturelle et l’histoire de l’art de manière générale.
      Je te remercie cependant pr la remarque 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s