Sélection d’expos #2

Alors que ma semaine de vacances débute enfin, je prends enfin le temps de vous faire une deuxième sélection d’expositions pour vous occuper (au cas où vous vous ennuyiez bien sûr) en cette semaine d’éventuelle détente.

#1 Biennale des photographes du monde arabe contemporain

deuxième-édition-de-la-Biennale-des-photographes-du-monde-arabe-contemporain-1

13 Septembre 2017-12 Novembre 2017

La première édition de la biennale des photographes du monde arabe contemporain eut lieu en 2015. Fort de son succès, la voici de retour pour cette année 2017. Organisée par l’Institut du Monde Arabe, les expositions ont lieu dans 7 lieux différents incluant la Maison Européenne de la Photographie, la Cité Internationale des Arts, la Mairie du IVème arrondissement, la Galerie Thierry Marlat, Photo 12, la Galerie Clémentine de la Féronnière, ainsi que la Galerie Binôme.

Les différents photographes présentent chacun des points de vue uniques sur leur monde arabe. Ainsi, les photos sont autant engagées, que poétiques ou humoristiques. Elles permettent de voir autrement le monde arabe, aujourd’hui « terni » par l’actualité politique.

#2 Chrétiens d’Orient, deux mille an d’histoire

640_chretiens_dorient_ima_

26 Septembre 2017 – 14 Janvier 2018

Pour rester en Orient, voici une exposition proposée par l’Institut du Monde Arabe. Cette dernière retrace l’histoire des Chrétiens en Orient, de leur installation aux conjectures actuelles, mettant notamment en exergue le rôle joué par cette population entre les peuples grecs, syriaques, ou coptes. L’approche est ainsi multi-dimensionnelle, aussi politique, que sociale, culturelle et religieuse. Les pays visés sont les pays d’implémentation du christianisme, à savoir l’actuelle Egypte, Liban, Syrie, Jordanie et Irak.

Non seulement la thématique, et la problématique actuelle, sont intéressants, mais l’IMA nous présente aujourd’hui des objets n’ayant jamais été présentés en Europe comme les premiers dessins chrétiens par exemple.

#3 Dada Africa, sources et influences extra-occidentales

expo_dada_taeuber-arp_motifs-abstraits.jpg

18 Octobre 2017 – 19 Février 2018, Musée de l’Orangerie

Mais c’est quoi le dadaïsme?

Né au cours de la première guerre mondiale (c.1916), le dadaïsme a été fondé par Tristan Tzara. Son principal but est de renverser la conception traditionnelle de l’art au moyen de la provocation et de la dérision. Le courant a notamment regroupé des figures éponymes de l’époque, ayant refusé de participer à la Grande Guerre (Aragon, Breton, Eluard…).

Bref! Ici, le dadaïsme européen est confronté aux oeuvres africaines, amérindiennes, asiatiques, dont il s’inspire. Ainsi, les différentes créations des principaux artistes dadaïstes sont mises en parallèle avec leurs inspirations principales. Approche tout à fait intéressante puisque les oeuvres présentées ne sont pas seulement picturales.

#4 Etre moderne: le MoMa à Paris

imageUnderHeader.flvcrop.768.5000

Exposition qu’on ne présente plus… la Fondation Louis Vuitton accueille, du 11 Octobre 2017 au 5 Mars 2018, une partie des collections du MoMa, incluant Warhol, Beckmann, Walker Evans… Inutile d’en parler d’avantage, mieux vaut aller voir de ses propres yeux!

#5 Irving Penn

41856-irvingpenn600x450.jpg

21 Septembre 2017-29 Janvier 2018

Pour continuer avec le MoMa, c’est encore en partenariat avec ce dernier que le Grand Palais présente cette rétrospective du travail photographique d’Irving Penn. Photographe majeur du XXème siècle, cette exposition (et le travail d’Irving Penn en général) ne retrace pas seulement la qualité photographique d’un oeil hors-pair, mais également toute une partie de l’histoire au travers de portraits de personnalités importantes comme Pablo Picasso, Alfred Hitchcock ou Audrey Hepburn.

Chercheurs d’esthétiques, quêteurs d’âmes, foncez!

#6 Dessiner en plein air, variations du dessin sur nature dans la première moitié du XIXème siècle

file.jpg

16 Octobre 2017-29 Janvier 2018

Changement d’ambiance avec le dessin « sur le motif ». Tendance apparue dés le début du XVIIème siècle, ici le Musée du Louvre revient sur cette pratique, au cours d’une période bien spécifique qu’est la première moitié du XIXème. Carnets d’observation, exercices, recherches de couleurs,  Delacroix, Corot, Daubigny… toutes sortes de supports sont présentés au sein de cette exposition. De plus, le Louvre souligne tout particulièrement l’absence de distinction nette entre l’atelier et le plein-air…

Un peu « particulière », cette exposition est l’occasion de découvrir l’arrière du décor, les préambules des tableaux les plus connus aujourd’hui.


Plein d’amour, et à bientôt pour une prochaine sélection!

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s